Le bilan de mon extraordinaire année 2020 !

Le bilan de mon extraordinaire année 2020 !

Concernant ma santé, j’ai trouvé un bon équilibre qui consiste tout simplement à être à l’écoute de mon corps quoi que je fasse dans la journée. Cela ne me guérira pas, je le sais bien. Les douleurs ne disparaîtront pas, on est bien d’accord. Mais cela me permet de mieux appréhender les orages, les tempêtes et les accalmies qui s’ensuivent.

Donc, amis sépiens (je n’aime pas ce terme mais ça s’écrit plus vite que : amis patients atteints de la sclérose en plaques), prenez soin de vous, soyez à l’écoute des messages que vous envoient votre corps et votre esprit et surtout, veuillez à prendre du temps pour vous ! Croyez-moi, c’est primordial !

Sinon je poursuis ma thérapie livresque qui consiste à lire et à écrire, encore et encore, avec une rage qui me donne envie d’aller toujours plus loin dans la perfection, même si j’ai bien conscience que ce but est impossible à atteindre.  Disons que c’est mon levier de motivation.

Durant le premier confinement, j’ai écrit une tranche de vie qui est censée être Roman 9 alors que je viens tout juste de terminer Roman 10. Donc, pour résumer, Roman 8 (thriller) sortira au printemps 2021, Roman 9 (tranche de vie) à l’automne 2021 et Roman 10 (thriller) au printemps 2022. Tandis que Roman 11 cogite et n’a pas encore dépassé ma boîte crânienne.

Cette année, je me suis rendu compte que je prenais beaucoup de plaisir à écrire des thrillers psychologiques. Je pense que ma plume à envie d’évoluer, comme moi en tant que femme. J’apprécie le travail de recherche ainsi que planifier, organiser, me projeter dans l’intrigue, étudier les personnages sous un regard neuf, essayer de penser comme un meurtrier, comme une victime, comme un officier de police. L’exercice est très difficile. Ai-je réussi mon pari ?

Beaucoup pensent que oui, certains pensent que non. Quoi qu’il en soit, l’important pour moi est de me faire plaisir en pénétrant dans un monde virtuel qui n’appartient qu’à moi. Ensuite, lorsque cet univers est prêt à prendre le large, je largue les amarres et je le laisse voguer auprès de vous, chers lecteurs, qui me donnez tant de bonheur. Je crois que vous n’avez même pas idée à quel point !

Donc, le 28 août 2020, j’ai auto-édité mon premier thriller psychologique, Après la tempête, et j’avoue être agréablement étonnée de votre engouement et de vos retours ! Amis lecteurs, vous avez dépassé toutes mes attentes pour ce septième roman et je vous en remercie infiniment !

Voici les lectures qui m’ont transportée cette année. Celles que j’ai moins aimées ou abandonnées, je ne vois pas pourquoi je vous en ferais part parce que c’est juste une question de sensibilité. Les livres que je n’ai pas aimés sont très certainement appréciés par d’autres. Alors, qui suis-je pour juger ?

Patrick Bauwen, Nicholas Beuglet, Niko Tackian, Lisa Jewell, Barbara ABEL, Julien Sandrel, Eve Ruby Lenn, Guillaume Musso, Bernard Werber, Aurélie Valognes, Gilly MACMILLAN, Camilla Grebe, Wendall Utroi, Olivier Norek  et Georgina Tuna Sorin  

Je profite de ce dernier article de l’année pour vous souhaiter de passer d’excellentes fêtes de fin d’année en petit comité (en effet, en Belgique nous ne pouvons inviter qu’une seule personne), de respecter les gestes barrières, de suivre les recommandations des scientifiques, de prendre soin de vous, de vos proches et des autres afin que 2021 ne ressemble pas à 2020 et que nous puissions enfin vivre au lieu de survivre.

Je vous embrasse et vous donne rendez-vous l’année prochaine !

Laisser un commentaire